Suite aux mémos sur l’aluminium, les déodorants et la pierre d’alun, et à votre demande voici un petit guide de bonnes pratiques :

  • Privilégiez les atomiseurs sans gaz propulseur : n’achetez pas de butane ou de propane, achetez juste du déodorant ! 🙂
  • En atomiseur, un déodorant pour toute la famille c’est possible, en bille ou roll-on, c’est un déodorant par personne.
  • Un produit présenté en atomiseur peut être vaporisé directement sur le vêtement sur la zone de contact avec les aisselles (à l’exception des anti-transpirants qui risquent de tacher) pour une protection en plus. Faites un test sur une partie cachée par sécurité.
  • En été, privilégiez les matières naturelles : coton, lin…
  • Evitez les vêtements trop près du corps surtout si vous transpirez beaucoup.
  • Si vous êtes un inconditionnel des anti transpirants,  essayez d’alterner avec un déodorant. Il est essentiel de bien se laver les aisselles le soir pour ôter le produit et permettre au corps de récupérer sa fonction naturelle.
  • Pas de déodorant quel qu’il soit après l’épilation. Penser à s’épiler ou se raser les aisselles le soir. Poser quelques gouttes d’huile de jojoba pour favoriser la légère cicatrisation.
  • Si vous souffrez de sudation excessive, portez attention à votre alimentation. Certaines plantes en infusion (sauge, bardane…) agissent sur la transpiration, n’hésitez pas à consulter un herboriste en plus d’un avis médical.