Si l’huile de jojoba ou plus exactement la cire liquide de jojoba offre un très large spectre d’utilisation – voir sa fiche pratique – voici quelques utilisations originales rapportées au gré de nos échanges :

  • Pour conserver l’éclat des couleurs et une très belle texture de peau après un tatouage. Appliquer quotidiennement juste après la douche, quelques gouttes de jojoba directement sur le tatouage. Après deux ans, la couleur est complètement préservée. Le tatoueur s’étonne de la tenue exceptionnelle en particulier des couleurs vives plus difficiles à fixer dans le temps.
  • En hygiène intime, après la toilette deux gouttes sur les muqueuses irritées suite à une radiothérapie. Idem sur un eczéma. Répare les tissus et calme les démangeaisons.
  • Pour enlever un pansement sur une peau fine et abîmée : imbiber le pansement de jojoba, cela permet d’ôter le pansement en douceur tout en réparant la zone.
  • Sur cheveux bouclés très secs, après le shampoing sur cheveux humides quelques gouttes pour lisser la boucle. Très vite le cheveu retrouve souplesse et éclat.
  • A la place d’un sérum et avant l’application d’une crème de jour et/ou de nuit pour les peaux très sèches et/ou les personnes qui travaillent en extérieur.
  • Pour les dermites séborrhéique avec des plaques qui envahissent le visage (sourcils, ailes du nez…). Deux à trois gouttes suffisent. Une vraie alternative et en complément  de traitements invasifs.
  • Sur le décolleté et le cou pour hydrater ces zones particulièrement sensibles au vieillissement cutané. Deux gouttes sur peau humide.
  • Pour les peaux grasses, avant la toilette du visage et pendant le temps du bain ou de la douche. Deux gouttes de jojoba puis se laver le visage comme d’habitude.