Foulard, écharpe, pull, petite robe, cravate… Quelques règles pour bien préserver la fibre.

En préambule, il convient de respecter les préconisations du fabricant.

Lavage :

  • Si le passage en lave-linge est permis, ne mélangez pas les matières, ni les couleurs. Le lave-linge reproduit le geste de la lavandière qui battait son linge, le faisait tremper puis le battait à nouveau… Si votre lave-linge n’est pas équipé d’un programme « berce laine » (mouvement du balancier de la pendule) ou « lavage main », le battement peut suffire à altérer la fibre, optez pour un réel lavage à la main ! Quoiqu’il en soit, pas d’adoucissant (pour garder une certaine tenue à la soie). Étendre sans attendre, dès la fin du programme pour éviter de trop froisser la fibre.
  • S’il est préconisé d’effectuer un lavage à la main, laver dans un bon volume d’eau et conserver la même température pendant tout le processus, du lavage au rinçage, eau légèrement tiède plutôt que trop froide. Brasser délicatement l’article, ne pas frotter fibre contre fibre au risque de casser le fil, il est impératif de ne pas laisser tremper, rincer soigneusement dans la foulée.
  • Pas d’étiquette : il s’agit probablement d’un article artisanal, un premier nettoyage à sec peut s’avérer utile pour fixer la couleur. Penser alors à aérer l’article à la sortie du pressing avant de le ranger dans l’armoire. Puis, à suivre lavage à la main systématiquement et toujours seul (risque de légère décoloration à chaque lavage).

Séchage – Repassage :

  • Rouler l’article dans une serviette éponge pour bien l’essorer puisque même en cas de passage en lave linge en cycle fragile les appareils sont dotés d’une sécurité qui limite l’essorage (environ 400 tours). Pour les pièces très fines de type foulard, repasser de suite avec une pattemouille.
  • Sécher à plat ou sur cintre, à l’abri du soleil et de toute source de chaleur.
  • Repasser sur fibre légèrement humide avec une pattemouille si nécessaire.
  • Veiller à régler le fer sur des températures spéciales laine donc modéré.

Choix de la lessive :

Comme pour toutes les pièces fragiles, il est primordial d’utiliser une lessive sans enzymes pour laver un article en soie. En règle générale, une lessive spéciale laine fera très bien l’affaire.
Les savons, bien que naturels, sont fortement alcalins et donc trop agressifs pour la soie.

Seul bémol si vous devez faire face à des taches ou si vous avez « graissé » le foulard en soie, le détachage est difficile, sélectionner un détachant doux frotter délicatement sur l’envers du tissu toujours sans laisser tremper !

Un petit plus :

Pour conserver toute sa tenue à votre article en soie n’hésitez pas à l’amidonner !