Si la qualité d’un savon dépend de celle des corps gras sélectionnés, chez Gaiia, c’est un savant mélange d’huiles végétales – olive, son de riz, coco et ricin -, additionné ou non d’huiles essentielles, d’épices, d’argiles.

Et comme dit Franck : « Et c’est tout ! »

1. Les huiles végétales sélectionnées

L’huile d’olive

Elle se distingue par son taux élevé en acide oléique (famille des oméga-9) qui compte à lui seul pour 70% en moyenne des triglycérides de l’huile d’olive.
Certes notre corps est capable de le synthétiser, mais les peaux sèches et matures peinent à préserver leur film hydrolipidique. Un apport en acide oléique aide donc au maintien de l’élasticité et à la souplesse de la peau. Il permet d’assurer un bon niveau d’hydratation et ainsi de soulager rapidement les peaux fragilisées.

Un autre point important dans le cadre de la saponification à froid : une forte teneur en acide oléique permet d’obtenir un savon dur et donc de limiter sa sensibilité à l’eau liée à sa teneur en glycérine.

L’huile de son de riz

Obtenue par première pression à froid de l’enveloppe des grains de riz, l’huile extraite est riche en acides gras, mais elle se caractérise surtout par deux composants : le gamma-oryzanol et l’acide férutique.
Ces deux actifs sont considérés comme dix fois plus puissants en tant qu’antioxydant que la vitamine E. Qualifiée de véritable complexe anti-âge, l’huile de son de riz est réputée pour protéger la peau du vieillissement et des agressions extérieures.

L’huile de coco

Une des spécificités de l’huile de coco c’est sa richesse en acide laurique (famille des oméga-3) qui compte pour la moitié de ses acides gras. Celui-ci apporte un pouvoir lavant efficace et une bonne mousse crémeuse.
Pour cette huile peut être plus que pour toute autre, il s’agit de trouver l’équilibre entre pouvoir lavant, densité de la mousse et respect de la peau.

L’huile de ricin

Le composant actif de l’huile de ricin c’est l’acide ricinoléique (famille des oméga-9), il compte pour plus de 85% des acides gras. Il agit positivement sur certains types de problèmes de peau comme l’acné, les inflammations et certaines dermatoses. En saponification à froid, l’huile de ricin est intéressante pour la tenue, l’aspect et l’extrême douceur de sa mousse.
Elle s’associe parfaitement à l’huile de coco : elle rééquilibre son côté détergent.
De réputation elle favoriserait la repousse des cheveux, cils et sourcils, cependant aucune étude scientifique ne le valide.

2. Les huiles essentielles

Gaiia c’est aussi une synergie d’huiles essentielles dosée par Franck pour que la douche soit également un moment de plaisir olfactif :

  • Le sensuel : ylang ylang, gingembre, patchouli, coriandre
  • L’intuitif : pamplemousse, orange, citron vert, néroli
  • L’enthousiaste : menthe fraîche, citron vert, menthe poivrée
  • Le tonique : romarin, menthe poivrée, baies de genévrier
  • L’évident : lavande, basilic
  • Le gourmand : cannelle, orange, bigaradier, néroli, bergamote
  • Le soyeux : bois de rose, cardamome, gingembre
  • Le colosse : cèdre, orange, vétiver, rhassoul

Et pour les peaux les plus délicates, ou pour une attention particulière, il y a les savons sans huiles essentielles :

  • Le très doux : huiles végétales et c’est tout ! A l’attention de nos chers petits ou en toilette intime.
  • Le rhassoul : à l’argile donc idéal pour gommer.
  • Le curcuma : à la poudre de curcuma, spécial peaux sèches à très sèches.

3. Le bien nommé : le savon d’Alep !

Entre huile d’olive bio et huile de baies de Laurier (avec un taux de 15%), voici le savon d’Alep revisité par Gaiia.
Saponifié à froid, il convient à tous les types de peaux avec une mention spéciale pour les problématiques de psoriasis ou d’eczéma.
L’huile de baies de Laurier est une huile bien équilibrée en acide oléique, linoléique et laurique, dont la vraie spécificité est sa teneur en huiles essentielles (environ 1% dont l’eucalyptol pour 15% en moyenne). C’est donc elle qui confère au savon d’Alep ses propriétés purifiantes, désinfectantes ainsi que son odeur caractéristique.